SENEGAL-PRESSE-REVUE Diversité de sujets à la une des quotidiens

Posté par senegalnews le 13 octobre 2009

journauxgarnd.jpg La situation en Casamance, marquée par un retour progressif de la violence depuis quelques jours, occupe en partie les quotidiens parvenus mardi à l’APS, au moment où certains journaux de la presse quotidienne semble vouloir donner à l’affaire Alex Segura une tournure politique.

Kotch, le dernier né des quotidiens, évoque ‘’le retour de la terreur’’ en Casamance, cette région du sud du pays où depuis quelques semaines, les populations assistent impuissantes au retour de la violence imputées à des bandes armées appartenant probablement au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), qui y mène une rébellion depuis 30 ans maintenant.

‘’La relative longue accalmie dans la région de Casamance avait fini d’installer l’espoir que les problèmes de l’irrédentisme casamançais étaient en passe de relever de l’histoire’’ ancienne, écrit le journal, ajoutant : ‘’Et voilà que des incidents surviennent pour doucher tous les espoirs’’.

Le Quotidien s’engouffre dans cette voie, en ouvrant sur une interview que lui a accordée Néma Aïdara, fils du défunt Samsidine Aïdara, une personnalité de cette région qui s’était investie dans le règlement du conflit casamançais. Il a été assassiné il y a deux ans par des individus non encore identifiés.

Mais pour le fils de l’ancien chargé de mission à la présidence de la République, le palais connaît les assassins de son père qui, précise-t-il, ‘’sont très puissants’’. Néma Aïdara suggère ainsi que l’enquête exploite la piste Latif Aïdara, lui aussi ancien chargé de mission à la présidence de la République.

Cela dit, pour certains journaux comme Le Populaire par exemple, l’affaire Alex Segura, du nom de l’ancien représentant résident du Fonds monétaire international (FMI), arrêté à Barcelone avec des devises non déclarées, fait toujours l’actualité.

Après les spéculations de la presse, en partie confirmées par le FMI, il semblerait que les devises trouvées sur la personne de M. Segura constituent un ‘’cadeau monétaire’’ qui lui a été décerné par les autorités sénégalaises.

Parlant de la personne qui a porté l’argent à Alex Segura, alors sur le point d’embarquer pour quitter le Sénégal où sa mission est arrivée à terme, Le Populaire ouvre sur le ‘’portrait-robot du convoyeur’’ en donnant des indices pouvant renvoyer à l’identité du mis en cause.

A propos de l’affaire Alex Segura et sur bien d’autres questions, les secrétaires généraux de l’Alliance des forces de progrès (AFP) et de la Ligue démocratique (LD), Moustapha Niasse et Abdoulaye Bathily, ‘’indexent +l’incapacité+ de Wade’’, rapporte L’Office.

Ce faisant, L’Office montre la voix à des quotidiens comme Rewmi, leur permettent ainsi de parler de sujets politiques liés dans le cas de ce dernier journal, à l’avenir politique de l’ancien Premier ministre et ex-numéro deux du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir), Idrissa Seck.

‘’Idy’s back’’, informe Rewmi quotidien selon qui les bureaux du maire de Thiès ont déjà été aménagés à la présidence de la République. Le journal précise que le décret nommant M. Seck au poste de vice-président a déjà été signé.

Sud Quotidien parle aussi politique et revient sur la question de la candidature unique de l’opposition à la prochaine présidentielle arrêtée en 2012. L’Alliance des forces de progrès (AFP), parti membre de la coalition Bennoo Siggil Senegaal de l’opposition, ‘’dénonce une cabale contre Niasse’’, secrétaire général des progressistes.

‘’Des personnes mal intentionnées lui ont prêté des déclarations dans la presse au sujet de la candidature unique de l’opposition le faisant passer comme le seul et indispensable candidat de l’opposition’’, écrit Sud Quotidien.

Victorieuse des élections locales du 22 mars dernier dans les grandes communes sénégalaises, la coalition Bennoo Siigil Senegaal, composée des principaux partis de l’opposition au président Wade, peine à se choisir un candidat unique pour affronter celui-ci lors de la prochaine présidentielle.

Walfadjri rapporte que Djibo Kâ, ministre de l’Environnement et secrétaire général de l’Union pour le renouveau démocratique (URD, majorité présidentielle) a perdu en appel son procès en diffamation contre le quotidien Le Populaire, alors que Walf Grand Place, du même groupe, s’intéresse aux ‘’querelles de ménage chez Oumou Khaïry Guèye Seck’’.

Le journal fait ainsi état de ‘’bisbilles’’ entre le quatrième adjoint de Oumou Khaïry Guèye Seck, maire de Yoff, et son directeur de cabinet. ‘’Et hier (lundi), il s’en est fallu de peu pour qu’une dispute ponctuée d’échanges de propos injurieux ne se transforme en bataille rangée’’.

Une fois n’est pas coutume, le quotidien Le Matin ouvre sur la lutte en évoquant le combat le retour dans l’arène du chef de file de l’écurie ‘’Boul Falé’’, Tyson. ‘’Comment Tyson et Gaston se sont dédits’’, titre le journal, en allusion à certaines déclarations du lutteur et du promoteur.

Le lutteur avait déclaré le 11 janvier, ‘’urbi et orbi’’, avoir mis fin à sa carrière, démentant à chaque fois les informations faisant état de son retour imminent. Mais démarché par Gaston Mbengue, il a finalement donné son accord pour lutter contre Yékini, moyennant une prime de 100 millions de francs CFA.

Gaston Mbengue a, pour sa part, ‘’clamé haut et fort’’ qu’il ne paiera ‘’jamais’’ un cachet de plus de 30 millions de francs CFA à un lutteur. Et pourtant, il a décidé de payer à Yékini et Tyson un total de 200 millions de francs CFA, pour leur prochain combat.

Justement, Walf Sports tente d’expliquer à sa une ‘’pourquoi Yékini a accepté ce combat’’ contre Tyson, en interrogeant le directeur technique de l’écurie Ndakarou, celui du ‘’roi des arènes’’. Katy Diop a expliqué au journal ‘’doit donner une chance à tous les lutteurs susceptibles de l’affronter’’.

Enfin, le quotidien sportif Stades annonce que Les Lions sont arrivés ‘’depuis hier’’ lundi à Séoul, en Corée du Sud, où ils doivent affronter mercredi l’équipe nationale locale, en match amical international.

Dakar, 13 oct (APS)

Publié dans ACTU PRESS | Pas de Commentaire »

APRÈS LA FERMETURE DE LA CARRIÈRE DE MBEUBEUSS : Malika demande l’interdiction de la décharge

Posté par senegalnews le 13 octobre 2009

16392402206674.jpgLa carrière de Mbeubeuss vient d’être fermée. Si les populations poussent un ouf de soulagement, elles réclament cependant la clôture de la décharge.

Soulagement général chez les habitants de Malika à la suite de la décision officielle autorisant la fermeture de la carrière de Mbeubeuss. Lors d’une Assemblée générale ce week-end, les populations de Malika ont salué ladite mesure. Car, selon elles, les autorités viennent de mette fin à une catastrophe écologique qui a duré plus d’un quart de siècle. Serigne Magoume Keur Laye Thiaw, représentant le Khalife général des Layènes, Libasse Sow, chef du village de Malika-sur-mer, Gora Niang, président de la commission Environnement de la commune d’arrondissement de Malika ont porté la voie des populations venues elles aussi se confondre aux remerciements adressés au ministre de l’Environnement Djibo Leyti Ka, ainsi qu’aux plus hautes autorités de ce pays. « Le 17 mai 2003, un conseil municipal s’est spécialement tenu, abstraction faite des multiples courriers que les autorités municipales et autres bonnes volontés ont adressé à qui de droit pour la fermeture de la carrière », a révélé Gora Niang. Ce dernier a parlé d’une épine enlevée du pied des habitants de Malika. Non sans préciser qu’il en reste une autre relativement à la décharge de Mbeubeuss. « La nappe phréatique est maintenant polluée, d’où l’urgence de fermer aussi la décharge ».

Dans la même veine, le conseil municipal de Malika invite les autorités centrales du pays à réparer l’injustice qui leur a été faite concernant le découpage administratif de la commune d’arrondissement. « Officiellement, Malika a une population de 7.000 habitants au moment où le nombre d’inscrits sur le fichier électoral, est de 16.000 personnes ». Ce qui lui fait dire que c’est la résultante du découpage administratif faisant que les populations se réclamant de Malika paient leurs taxes à Keur Massar et Yeumbeul Sud alors qu’elles devraient le faire à Malika.

Abdou DIOP
Source Le Soleil

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

Pierre Bloch et Aïm : les blancs de Wade défient l’Etat.

Posté par senegalnews le 13 octobre 2009

16392292206663.jpgPierre Aïm avait transigé avec les douanes sénégalaises, mais refuse, depuis, de passer à la caisse. L’autre Français, Jean Pierre-Pierre Bloch, doit également de l’argent à l’Etat, qui risque de ne pas revoir ses fonds. L’un et l’autre jouissent d’une impunité, que leur assure Me Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal.

Pierre Aïm l’avait laissé entendre : « transiger ne signifie pas payer ». C’était à l’occasion de ses démêlées avec les douanes sénégalaises, qui l’avaient alpagué pour fraude. Depuis, il n’a pas décaissé un seul sou pour honorer son engagement envers les soldats de l’économie, auxquels il doit plus d’un milliard. L’action pénale contre lui est éteinte. Il ne reste aux autorités douanières que le recours administratif. Or, tout porte à croire, que Pierre Aïm ne passera pas à la caisse. Le « délinquant à col blanc » s’était signalé à l’opinion à l’occasion des milliards remis aux autorités sénégalaises par Taiwan. Sept milliards volatilisés, depuis. Le premier ministre des mains duquel il les avait reçu est aujourd’hui condamné à mort. Comme pour faire oublier son forfait avec la douane, Aïm s’était par la suite rendu dans la capitale du mouridisme pour proposer au khalife général de cette
confrérie l’implantation d’une usine d’eau minérale, avec à la clef 25 % des actions pour le marabout et sa famille. Aussitôt le khalife cherchera à contacter, par téléphone, le ministre de l’Economie et des Finances, qui se trouvait à l’étranger, afin que Aïm ne soit plus inquiété. Probablement que Serigne Bara a été abusé. Car, s’il connaissait la vraie nature de son hôte et ses démêlées avec les Sénégalais, il n’aurait pas agi comme il l’a fait. Mais, voilà !

Des malversations financières sans suite, Jean Pierre-Pierre Bloch en a également réussi la prouesse. Patron de « Médiatique Events », il avait en charge l’organisation du Festival mondial des arts nègres, que notre pays devait organiser cette année, après plusiers reports. Comme signalé par le journal « L’As », M. Bloch se fera décaisser 3,1 milliards de francs Cfa, « pour zéro ». Il obtiendra du ministère de la Culture 40 millions pour un cabinet français et 12 millions pour des prétendus « repérages ». Il dépensera, au nom du Fesman, 10 millions pour des déjeuners pris entre Paris et New York. Cerise sur le gâteau, il se fera remettre 75 millions pour des prétendus salaires. Le Fesman ayant été, à nouveau, reporté, l’Etat a résilié « à l’amiable » le contrat qui le liait à M. Bloch, qui est quelque part dans la nature avec plus de trois milliards de l’Etat sénégalais. Comme avec Pierre Aîm, c’est l’État qui risque de « trinquer ». Car, l’un et l’autre ont un soutien de taille : leur connivence avec le président de la République, qui se plait à rappeler leur « amitié ». C’est au nom de celle-ci, qu’il les a fait venir au Sénégal. Le fait est grave : celui qui était censé punir l’impunité est le premier à l’entretenir !

Publié dans ACTUALITE | Pas de Commentaire »

LES BANDES ARMÉES TERRORISENT ZIGUINCHOR : six véhicules braqués et un mareyeur tué

Posté par senegalnews le 13 octobre 2009

olpcgroupearme.jpgLes bandes armées sèment la terreur dans la région de Ziguinchor au grand dam des populations locales et de tous ceux qui les rencontrent par malheur. En effet, des personnes innocentes continuent à payer un lourd tribut à la rébellion indépendantiste en Casamance. Et, généralement, au prix de leur vie. Hier encore, un mareyeur a été tué froidement dans le braquage de 6 véhicules par des hommes armés supposés rebelles du Mfdc sur l’axe Diouloulou-Kafountine. Selon nos sources, l’attaque à main armée a eu lieu, entre 8 H30 et 9 heures, à la hauteur du village de Birassou, situé au Nord-Ouest de Ziguinchor et à 15 kilomètres de Diouloulou. Comme ils le font la plupart du temps, les braqueurs présumés combattants du Mfdc ont dépouillé les occupants de 5 véhicules de transport et d’un camion frigorifique de tous leurs biens. Dans leur sale besogne, ils ont abattu d’une manière froide à l’arme automatique le convoyeur du camion frigorifique, en l’occurrence Thierno Faye, mareyeur de son état.

Moussa SADIO

Publié dans ACTUALITE | Pas de Commentaire »

PRIX NOBEL – REACTION / Me Wade : ’’ En primant Obama, on a voulu promouvoir l’idéal d’un nouveau monde’

Posté par senegalnews le 13 octobre 2009

wadeee.jpg
Dakar, 12 oct (APS) – Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a adressé ses ’’chaleureuses félicitations’’ à son homologue américain Barack Obama, lauréat 2009 du prix Nobel de la paix, soulignant qu’en primant le locataire de la maison Blanche moins d’un an après son arrivée au pouvoir, le comité Nobel ’’a certainement voulu promouvoir l’idéal d’un nouveau monde’’.

’’En portant son choix sur votre personne, le comité Nobel a certainement voulu promouvoir l’idéal d’un nouveau monde, libéré de la peur, des préjugés et du spectre de la guerre, et fondé sur le dialogue et la concertation, pour des relations internationales apaisées’’, a dit Me Wade dans un message adressé au président Obama et dont l’APS a obtenu copie.

Le président Wade a émis le souhait de voir triompher les idéaux qui ont valu à son homologue américain de remporter le prix Nobel, à peine huit mois après son arrivée à la Maison Blanche.

Jusqu’ici, les dirigeants politiques récompensés par ce prix prestigieux l’étaient après la conclusion d’un accord mettant fin à un long conflit, ou du moins promettant d’y mettre fin.

Il en est ainsi allé de Henry Kissinger, en 1973, ou encore de Yitzhak Rabin, Shimon Pérès et Yasser Arafat, récompensés pour les Accords d’Oslo (1993) qui promettaient une solution au conflit israélo-palestinien et avaient signifié la reconnaissance historique entre les deux peuples.

A l’appui de sa décision, le comité Nobel norvégien a expliqué que le prix a été attribué à Barack Obama « pour ses efforts extraordinaires en vue de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples ».

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

123
 

lephotovoltaique |
A votre service... |
Waw Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bligblogdelnica
| infosfamille
| Projet Transdisciplinaire